Pakistan, Inde, Bangladesh : pourquoi certains pays sont plus touchés par les inondations ?

Chaque année, des millions de personnes sont touchées par des inondations. Si certains pays sont plus exposés aux inondations que d’autres, un certain nombre de facteurs peuvent expliquer pourquoi certains pays sont plus durement touchés que d’autres. Par exemple, le Pakistan, l’Inde et le Bangladesh sont trois pays qui connaissent souvent des inondations dévastatrices. Éléments d’explication dans cet article.

Les causes principales des inondations

Les inondations sont un problème majeur dans de nombreuses régions du monde et les causes en sont multiples. Les fortes pluies sont l’une des causes les plus courantes des inondations. Lorsque la pluie tombe plus vite que le sol ne peut l’absorber, l’eau s’écoule en surface et s’accumule dans les zones de faible altitude.

Les inondations peuvent également se produire lorsque les rivières ou d’autres masses d’eau débordent de leur lit. Cela peut être dû à de grandes quantités d’eau de ruissellement provenant de fortes pluies, de la fonte des neiges ou de la rupture d’un barrage.

Dans certains cas, les inondations sont causées par une combinaison de facteurs. Par exemple, une violente tempête peut endommager les digues et faire déborder les rivières en même temps. Quelle qu’en soit la cause, les inondations peuvent entraîner d’importants dommages matériels et des pertes de vie. C’est pourquoi il est important que chacun soit conscient des risques et prenne des mesures pour se protéger et protéger ses biens.

Les inondations à répétition au Pakistan

Le Pakistan a été frappé par une série d’inondations majeures ces dernières années, la vallée de l’Indus étant particulièrement vulnérable à la montée des eaux. Les inondations de 2010 ont été particulièrement dévastatrices, causant des dommages estimés à 9,7 milliards de dollars et déplaçant environ 20 millions de personnes. Le gouvernement pakistanais a pris un certain nombre de mesures pour tenter d’atténuer l’impact des futures inondations, notamment en construisant des digues et des barrières anti-inondation, mais le problème persiste.

Lire aussi  Comment choisir une agence événementielle pour entreprise ?

En septembre 2019, une autre inondation majeure a frappé le Pakistan, causant des dommages considérables et laissant des millions de personnes sans abri. Le gouvernement pakistanais fait face à une pression croissante pour trouver un moyen plus efficace de gérer le problème des inondations dans le pays.

Actuellement, le Pakistan fait encore face à des inondations catastrophiques dues aux pluies de mousson. Il est estimé par la Banque Mondiale qu’entre 6 et 9 millions de Pakistanais risquent de basculer au-dessous du seuil de pauvreté.

Certains experts ont suggéré que le changement climatique pourrait exacerber la situation, car le Pakistan connaît des conditions météorologiques extrêmes ces dernières années. Quelle qu’en soit la cause, il est clair que les inondations répétées pèsent lourdement sur l’économie et la population pakistanaises et que des mesures supplémentaires doivent être prises pour résoudre ce problème.

Des inondations dévastatrices en Inde

Chaque année, l’Inde connaît de fortes pluies et des inondations dévastatrices. Le sous-continent indien est particulièrement vulnérable à ces inondations en raison de sa situation géographique.

L’Inde est située dans une zone de basse altitude et est bordée par deux grands fleuves, le Gange et le Brahmapoutre. Lorsque ces fleuves débordent de leur lit, ils peuvent causer des dégâts considérables, détruisant les maisons, les cultures et les infrastructures.

En outre, la saison de la mousson indienne est souvent accompagnée de cyclones intenses qui peuvent aggraver les effets des inondations. En conséquence, des millions de personnes sont déplacées chaque année et des milliers sont tuées.

Au cours de l’été 2019 par exemple, l’Inde a été frappée par une série d’inondations dévastatrices. Plus de 1 200 personnes ont été tuées, et des millions d’autres ont été affectées. Les maisons ont été détruites, les routes emportées et les récoltes ruinées. Les inondations ont causé des dommages estimés à 3 milliards de dollars, ce qui en fait l’une des catastrophes naturelles les plus coûteuses de l’histoire de l’Inde.

Lire aussi  Modele lettre resiliation assurance habitation iard la banque postale

Le gouvernement indien a pris des mesures pour tenter d’atténuer les effets de ces inondations, mais il reste encore beaucoup à faire pour protéger la vie et les moyens de subsistance des personnes les plus vulnérables. Pour les particuliers, des entreprises comme Hydroprotect équipent les maisons en systèmes de protection contre les inondations: portes étanches, portails, batardeaux, barrières….

Les principales causes des inondations au Bangladesh

Les principales causes des inondations au Bangladesh sont les fortes pluies, les marées hautes et les cyclones :

  • Le pays connaît de fortes précipitations pendant la saison de la mousson, qui dure généralement de juin à septembre. Cette année, la saison des moussons a été particulièrement intense, provoquant des inondations dans de nombreuses régions du Bangladesh.
  • Les marées hautes peuvent également provoquer des inondations, car elles peuvent faire remonter l’eau dans les rivières et les ruisseaux. Les cyclones peuvent également provoquer de fortes pluies et des vents violents, qui peuvent endommager les habitations et les infrastructures.
  • Ces dernières années, le Bangladesh a été frappé par plusieurs cyclones puissants, notamment le cyclone Mora, qui a provoqué des dégâts et des déplacements de population importants en 2017.

Comme le changement climatique continue d’affecter les régimes météorologiques dans le monde entier, il est probable que le Bangladesh continuera à subir davantage de phénomènes météorologiques extrêmes à l’avenir.

Partager :

Twitter
Telegram
WhatsApp

Plus d'actualité