peindre son abri de jardin

Préparer et peindre un abri de jardin

Rate this post

Peindre son abri de jardin permet de le préserver des aléas météorologiques tout en laissant libre cours à sa créativité. En outre, il s’agit d’un travail relativement facile, alors qu’attendez-vous ?

Pourquoi peindre un abri de jardin ?

Il existe essentiellement deux raisons principales pour une telle initiative.

Tout d’abord, cette démarche assure une protection contre les intempéries. En effet, une exposition longue aux rigueurs de la météo demeure néfaste pour le matériau. Une ou deux couches de peinture prolongeront dès lors considérablement sa durée de vie.

Deuxièmement, grâce à la vaste gamme de couleurs et de finitions disponibles, vous avez la possibilité de transformer cet endroit en véritable œuvre d’art. Vous pouvez aussi bien en faire un objet qui contraste avec votre espace ou bien un élément qui se fond dans le décor. Seule votre imagination dicte les limites.

De quels équipements avez-vous besoin ?

Voici une liste non exhaustive des outils nécessaires à votre projet :

  • pinceaux ;
  • rouleaux à peinture ;
  • mastic à bois ;
  • produit de protection extérieur ;
  • peinture.

Conditions météorologiques favorables

L’idéal consiste à effectuer ce travail pendant une période au climat peu humide et relativement doux. En effet, le bois doit être sec avant l’application des premiers revêtements et, si possible, en l’absence de pluie. Évitez enfin les journées caniculaires ou très venteuses, car la peinture risque l’écaillement dans le cas d’un séchage trop rapide.

Lire aussi  Les meilleurs conseils pour réussir en tant qu'étudiant scolaire

Les préparatifs

La première démarche consiste à laver le matériau. Pour le bois, utilisez une brosse dure pour ôter la saleté et les couches de peinture qui s’effritent. Le retrait des moisissures quant à elles requièrent un fongicide approprié. Dans le cas d’impuretés trop importantes, l’usage d’un nettoyeur haute pression demeure possible.

Une fois cette opération terminée, assurez-vous de la solidité de la structure. Si vous rencontrez des clous décollés, remplacez-les et appliquez un produit d’étanchéité sur les endroits touchés par la rouille. Vous pouvez également utiliser du ruban de masquage pour recouvrir les objets que vous souhaitez préserver des éclaboussures. À titre d’exemple, vous obtiendrez un résultat plus soigné si vous retirez les poignées ou charnières pour pouvoir peindre en dessous.

La dernière étape de préparation consiste à protéger les éléments environnants à l’aide de bâches. Pensez aussi à fixer ou à couper les arbustes qui dépassent pour faciliter l’accès au bâtiment.

Conservateur de bois

Pour le bois nu ou pour un abri jamais peint auparavant, l’emploi d’un conservateur du matériau se révèle judicieux.

Dois-je faire usage d’un apprêt ?

L’utilisation d’un apprêt confère au bois une couche de protection supplémentaire. En effet, ce procédé permet d’obtenir une exécution uniforme et facilite l’application du revêtement. Si le bois s’avère résineux ou très souillé, l’usage d’un apprêt anti-taches demeure préférable, surtout si vous prévoyez d’aboutir à une couleur claire.

En fin de compte, le recours ou non à cette méthode dépend du résultat souhaité, du budget et du délai de réalisation dont vous disposez.

Lire aussi  Pakistan, Inde, Bangladesh : pourquoi certains pays sont plus touchés par les inondations ?

Prêt à peindre ?

Une fois l’ensemble des préparatifs effectués, il est temps d’appliquer la première couche de peinture. Attendez que cette dernière soit sèche avant de procéder à la seconde en guise de finition. Il ne vous reste plus désormais qu’à profiter de votre abri de jardin remis à neuf.

Partager :

Twitter
Telegram
WhatsApp

Plus d'actualité