Pourquoi assurer son vélo électrique

Pour prévenir les vols : en France, chaque année, plus de 200 000 vélos sont volés

L’assurance d’un vélo électrique est obligatoire comme pour tout véhicule motorisé. Cependant, il y a des différences entre un vélo classique et un vélo électrique. En effet, le vélo électrique est considéré comme un cyclomoteur et non comme un véhicule à moteur. De ce fait, l’assurance du vélo électrique n’est pas obligatoire. Mais les assureurs proposent de plus en plus des contrats adaptés aux vélos électriques.

Comment immatriculer un deux-roues sans papier (Belgique)? [2019]

Pourquoi assurer son vélo électrique ?

Pourquoi assurer son vélo électrique ? – Assurance vélo électrique: La prime d’assurance annuelle pour un vélo électrique est de 7,50 euros.

Pourquoi assurer son vélo électrique

Les avantages d’assurer son vélo électrique

Un vélo électrique étant plus lourd qu’un vélo classique, il est obligatoire de l’assurer. Même si le prix d’une assurance peut être important, cela pourrait tout de même vous faire économiser du temps et de l’argent. En effet, les vols sont très fréquents avec des vélos à assistance électriques et surtout en milieu urbain. Cependant, la réglementation n’est pas encore bien définie concernant la responsabilité civile pour les cyclistes utilisant un VAE (vélo à assistance électrique).

Lorsque cela se produit, il y a toujours une possibilité que votre assureur couvre le coût des réparations ou remplace votre batterie par exemple.

Les assurances ne couvrent pas non plus les frais engagés qui pourraient résulter d’une chute ou du vol de votre VAE.
L’assurance RC est obligatoire pour un VTT (Velo Tout Terrain) / ATB (Assistance Tout-Terrain) / VTC (Velo Trial Car) / MTB(Mountain Bike)
Comparatif entre une moto et une voiture: Au quotidien, la moto consomme moins de carburant qu’une voiture.

La différence de poids peut faire aussi baisser la consommation et donc la facture.

Lorsqu’on parle d’assurance, la voiture reprend un très léger avantage.

La prime annuelle moyenne pour assurer une voiture au tiers coûte moins cher que pour une moto.

L’entretien d’un deux-roues peut également être une source d’économies.

Il y a moins de pièces globalement sur une moto, et celles-ci sont plus facilement accessibles pour une réparation

Comment s’assurer que son vélo électrique est bien couvert ?

Votre vélo électrique est votre moyen de transport principal, et vous comptez bien l’utiliser en toute sécurité. Assurez-vous que votre assurance couvre correctement les risques liés à son utilisation. Pour cela, ayez le réflexe de prendre une assurance spécifique pour votre vélo électrique. En effet, l’assurance « responsabilité civile » classique ne comprend pas forcément les dommages matériels ou corporels causés par ce type de véhicule.

  • Les contrats d’assurance habitation comportent généralement des garanties contre la détention ou l’usage illicite du vélo.
  • Si ce n’est pas le cas, il faut contracter une assurance spécialisée.
Lire aussi  Pourquoi est-il essentiel et obligatoire pour un entrepreneur d'avoir une assurance décennale

Que couvre une assurance pour vélo électrique ?

Avec le développement des vélos électriques, il est important de faire attention à ce que couvre votre assurance pour vélo électrique. En effet, la loi stipule qu’un vélo électrique (VTT ou VTC) doit être assuré comme n’importe quel autre type de cyclomoteur.

La seule différence avec un scooter 50cc par exemple, c’est que les moteurs des VTT et VTC sont souvent plus puissants. Pourquoi souscrire une assurance spéciale pour son vélo électrique ? L’assurance du vélo est obligatoire si celui-ci représente une utilisation professionnelle en milieu urbain ou sur le chemin du travail. Dans ce cas précis, l’assurance du cycliste peut prendre la forme d’une garantie individuelle accident qui permet au cycliste de bénéficier d’une indemnisation en cas d’accident causant des lésions corporelles graves entraînant une incapacité permanente.

Il y a 2 types d’assurances :

  • L’individuelle accidents: Aussi appelée « garantie personnelle » elle permet lorsqu’on tombe sur la route à cause d’un tiers non identifiée ,de ne pas payer les frais médicaux ou le remboursement de son matos
  • La responsabilités civiles: Elle permet d’être indemnisés en cas de réparation causée à un tiers.

A quoi sert l’assurance pour vélo électrique ?

A quoi sert l’assurance pour vélo électrique ? La question est fréquemment posée : à quoi peut donc servir une assurance pour un vélo électrique ? Il est utile de savoir qu’un VAE, contrairement aux autres véhicules, n’est pas considéré comme un bien que l’on transporte sur les routes. Cela signifie qu’aucune compagnie d’assurance ne prendra en charge sa perte ou son vol. Cependant, il faut garder à l’esprit que la loi française stipule que tout conducteur doit être assuré au minimum pour le tiers. En cas de sinistre causés par le conducteur ou par un tiers, ce dernier sera indemnisé et couvert par la garantie responsabilité civile qui inclut déjà une assistance juridique en cas d’accident sans tiers identifié. Par ailleurs, même si l’assurance scooter classique ne couvre pas les accidents dont est victime le passager du vae (par exemple contre un piétons), elle protège ces personnes grâce à une garantie individuelle accident étendue (GAE) qui peut être achetée sur simple demande auprès des assureurs spécialisés.

Il est donc possible de combiner assurance et assistance pour optimiser les coûts2.

Dois-je absolument assurer mon vélo électrique ?

Vous venez de recevoir votre nouveau vélo électrique et vous êtes impatient de découvrir toutes ses possibilités.

Votre choix se porte sur un modèle à assistance électrique. Mais avez-vous pensé à assurer votre vélo ? La question doit être posée avant d’acquérir cet engin, car il est conseillé d’assurer son vélo électrique pour répondre aux normes mais pas obligatoire.

Lire aussi  Résiliation de contrat d'assurance : les motifs légitimes

Les inconvénients de ne pas assurer son vélo électrique

Les vélos électriques sont parfois considérés comme un moyen de transport, et non comme une bicyclette. C’est pourquoi ils ne bénéficient pas des mêmes avantages qu’une voiture ou un scooter, dont les frais d’assurance sont généralement moins chers.

Il existe encore peu de compagnies d’assurance qui acceptent leur couverture en cas d’accident.

Les compagnies proposant l’assurance contre le vol et la perte peuvent également refuser l’indemnisation si elles estiment que cela n’arrive pas sur une bicyclette traditionnelle. De plus, certaines assurances exigent que les cyclistes portent un casque tout au long de la période couverte par l’assurance afin d’obtenir des indemnités en cas de sinistres liés à des accidents.

Les vélos électriques ne bénéficient actuellement pas du statut officiel du cyclomoteur, ce qui signifie qu’ils doivent obligatoirement être assurés avec un autre contrat dans certains pays européens (par exemple en France) pour pouvoir circuler sans restriction sur la voie publique et être immatriculés comme une voiturette.

Le fait que le vélo soit totalement électrique rend sa conduite particulièrement difficile : elle demande beaucoup plus d’effort physique que sur un vrai vélo et provoque donc plus rapidement des blessures aux articulations ou aux muscles, souvent accompagnée par douleurs au dos ou maux de tête.

En cas de sinistre, comment se faire indemniser si on a un vélo électrique ?

En cas de sinistre, comment se faire indemniser si on a un vélo électrique ? – Assurance vélo électrique Si l’on peut se poser la question, c’est parce que les statistiques nous montrent que le pourcentage d’accidents en ville est bien plus important quand l’on circule à bicyclette.

Lorsqu’une personne possède un vélo classique ou un scooter, ceux-ci sont couverts par une assurance classique (responsabilité civile et garantie individuelle accident). Pour le vélo électrique, la situation est différente. En effet, celui-ci ne rentrera pas dans la case « cyclomoteur » qui définit le champ d’application de la RC cycle et du contrat GAV.

Il faudra donc trouver une autre solution pour être couvert en cas de vol ou de bris. Si le propriétaire déclare son VTT sur sa feuille d’imposition, il sera imposable sur le revenu au titre des BIC (bénéfices industriels et commerciaux), mais son taux de prise en charge sera réduit car il aura été considéré comme ayant amorti son VTT pendant 5 annuités.

En conclusion, pour assurer son vélo électrique, c’est bien sûr d’abord une question de responsabilité civile. Mais c’est aussi une question de protection du matériel et des personnes. En effet, le vélo électrique est un engin qui peut être dangereux si l’utilisateur n’a pas les connaissances suffisantes pour l’utiliser correctement. Il faut donc penser à assurer son vélo électrique surtout si l’on pratique la route ou la montagne.

Partager :

Twitter
Telegram
WhatsApp

Plus d'actualité