Kering : Quelle est la stratégie du groupe de luxe ?

Kering : Quelle est la stratégie du groupe de luxe ?

Kering est l’un des groupes de luxe internationaux ; il regroupe de très célèbres marques comme Gucci, Saint Laurent, Balenciaga et autres. En effet, ce groupe, à travers ces différentes maisons emblématiques, est spécialisé dans la mode, la maroquinerie, l’horlogerie et la joaillerie. Dès lors, il a réussi à se faire un nom et à se positionner à la troisième place mondiale des groupes de luxe grâce à une stratégie finement élaborée. De même, il s’impose en tant que leader en développement durable. Sur ce, quelle est la stratégie du groupe de luxe Kering ? Éléments de réponse !

Les ambitions du groupe de luxe Kering

L’incroyable succès du groupe Kering est essentiellement basé sur les ambitions qu’il s’est fixées. En réalité, ce groupe de luxe constitué d’une quinzaine de prestigieuses entreprises s’évertue à s’imposer en matière de :

  • créativité
  • développement durable
  • performance économique à long terme.

Il s’efforce donc de se développer plus vite que ses marchés afin d’occuper la première place dans le luxe à l’avenir. D’où la signature Empowering Imagination.

La quantification des ambitions du groupe de luxe Kering

Pour connaître une telle croissance, le groupe de luxe Kering a mis en œuvre plusieurs actions à hauteur de ses ambitions en créativité et développement durable.

La créativité

En termes de créativité, il n’existe pas en vérité des indicateurs fournis par ce groupe de luxe pour permettre de mesurer ses réalisations. Il devient ainsi très compliqué d’avoir une idée précise sur cette progression. Toutefois, deux indicateurs permettent de quantifier en moyen cette grandeur. Il s’agit de l’écart entre la progression de chiffre d’affaires du groupe Kering et celle du marché.

Cela permet alors d’identifier les principaux leviers à la base d’un résultat positif, dont la créativité des différentes marques qu’il regroupe. Il est alors plus qu’évident que Kering connaît une évolution rapide par rapport à ses marchés. Cela est nettement visible dans les résultats de 2019.

Lire aussi  Ameli : Comment se connecter à votre compte en ligne

Le développement durable

Dans le but de devenir le leader mondial en matière de développement durableKering a mis en place une stratégie très efficace. En réalité, cela repose essentiellement sur deux outils. Premièrement, il s’agit d’un compte de pertes et profits environnemental. Ainsi, le groupe de luxe arrive à chiffrer en euro l’effet de leur activité sur le monde. Cela cadre correctement avec son envie de baisser considérablement cet impact. Le deuxième outil, quant à lui, se base sur les Kering Standards. En fait, ils regroupent des normes sociales, environnementales ainsi que de bien-être animal.

Par ailleurs, pour réaliser effectivement cet exploit et contribuer massivement au développement durableKering a amélioré ses objectifs et les résume à :

  • La diminution des pertes du compte environnemental de 40 % contre 2015.
  • La réduction des émissions de dioxyde de carbone (CO2) issues de la chaîne d’approvisionnement de 50 % contre 2015.
  • Être neutre en carbone dès 2018 en compensant ses émissions de CO2.
  • Rendre possible à 100 % la traçabilité des matières premières essentielle (coton, cuir, etc.).
  • Disposer de l’ensemble des fournisseurs de matière première et produits manufacturés du groupe.

Il est donc évident que le groupe Kering poursuit sa quête en menant des actions précises. Cela s’explique d’ailleurs par la place qu’il occupe au classement mondial des groupes de luxe.

Les actions stratégiques du groupe de luxe Kering

Pour réussir à se hisser au sommet, le groupe de luxe Kering à réaliser plusieurs actions stratégiques suivant six étapes.

1re étape

Cette étape se base en principe sur trois actions clés axées sur la gestion des différentes marques et de la plateforme de croissance. En premier lieu, plusieurs tâches sont confiées directement aux maisons. Ainsi, elles s’occupent de la création, de la qualité d’exécution, développement et renouvellement des gammes. Il en est de même pour la communication sur les produits ainsi que la relation client.

Ensuite, grâce à la synergie les moyens comme la logistique, l’immobilier, la comptabilité, les achats indirects et les médias sont unifiés. Cela concerne aussi les SI, l’omni-canal, la gestion des talents et certaines expertises transverses. Pour finir, des plateformes de développement ont été conçues pour faciliter la gestion de la clientèle, l’e-commerce, l’intelligence artificielle, la chaîne logistique et l’analyse des données.

Lire aussi  Fiche de lecture vendredi ou la vie sauvage corrigé

2e étape

Il est question ici de tirer profit de l’innovation produite, de l’efficacité commerciale et de l’expérience client. Ce qui permet au groupe d’améliorer sa croissance organique et d’accroître la rentabilité de ses magasins. De plus, les ventes et contacts avec les clients prennent en compte plusieurs canaux comme l’internet, les boutiques physiques et autres.

3e étape

Les actions menées ici sont centrées sur la création de plateformes informatiques ainsi que de programme de formation. Cela contribue donc à assurer l’héritage du groupe au niveau des fournisseurs qui sont pour la plupart (84 %) en Italie. Dès lors, les ateliers sont invités à s’occuper eux-mêmes des activités confiées aux prestataires extérieurs. Grâce à cette politique d’internationalisation, ils sont beaucoup plus susceptibles de maîtriser leurs coûts et la qualité de services rendus.

4e étape

À ce niveau, une révolution très importante a été menée en matière d’actions stratégiques. Il s’agit généralement de faire appel à de nouveaux procédés et matériaux afin de se préparer en conséquence pour l’avenir de ce domaine de luxe. De même, les laboratoires sont restructurés en deux types pour accélérer le développement des innovations du groupe. Ainsi, l’un se charge des matériaux et l’autre de l’horlogeriejoailleries. Pour finir, les programmes de partenariat avec d’autres startup et plateformes à l’image de « Fashion for Good » renforcent également ce domaine d’innovation.

5e étape

Cette étape ne prend en compte que les stratégies visant à préserver les futures générations. À cet égard, plusieurs partenariats sont réalisés pour former les futurs designers.

6e étape

Il s’agit de faire bénéficier les employés du groupe Kering des conditions de travail optimales tout en étant impliqué à chaque niveau. Pour aller plus loin, le but consiste à pouvoir s’imposer en tant que référence de l’industrie de luxe.

Partager :

Twitter
Telegram
WhatsApp

Plus d'actualité