Achat d’un véhicule d’occasion ? Pensez à la vignette Crit’Air !

Les Zones À Faibles Émissions (ZFE) se développent dans toutes les grandes villes françaises. Le dispositif repose sur un certificat de qualité de l’air matérialisé par une vignette collée sur les pare-brise des véhicules concernés, qui indique leur classe environnementale. En fonction du numéro de vignette Crit’Air, la circulation des véhicules peut être restreinte dans certaines zones, surtout en centre-ville. Ce numéro est notamment déterminé par l’ancienneté du véhicule et le type de carburant utilisé : il faut donc faire attention à ces paramètres lors de l’achat d’un véhicule d’occasion !

Le développement des ZFE : l’exemple de la Ville de Bordeaux

Toutes les grandes collectivités locales françaises ont mis en place – ou tendent à mettre en place – des Zones À Faibles Émissions. C’est le cas de la Métropole de Bordeaux qui, après la période de consultation publique qui doit se poursuivre jusqu’à mi-2023, envisage de restreindre l’accès à l’intra-rocade à certains types de véhicules dès 2024. L’exécutif métropolitain prévoit une première année de pédagogie avant de passer à une phase de verbalisation en 2025.

Dans l’agglomération bordelaise, l’accès à l’intra-rocade sera ainsi interdit aux véhicules Crit’Air 4, 5 et non classés. Globalement, seuls les véhicules diesel immatriculés avant 2006 seraient concernés, pour l’instant… Si vous êtes amenés à circuler dans la ville de Bordeaux, ce n’est donc pas le bon moment pour acheter n’importe quel véhicule d’occasion !

Lire aussi  Le remboursement des vaccins pour chat : ce que vous devez savoir

La vignette Crit’Air : un paramètre à prendre en compte lors de l’achat d’un véhicule d’occasion

Le cas de Bordeaux n’est pas isolé, mais s’inscrit dans une tendance nationale de développement des ZFE. Dans ce contexte, et pour ne pas se retrouver dans la même situation que les Bordelais propriétaires d’un véhicule diesel immatriculé avant 2006, la question de la vignette Crit’Air – et donc de la possibilité de circuler en ville – devient un paramètre essentiel lors de l’achat d’un véhicule d’occasion.

Les détails de cette classification peuvent sembler un peu complexes au premier abord, et vous vous demandez peut-être quel est la classe environnementale de votre véhicule, ou de votre futur véhicule. Pas de panique ! Vous pouvez utiliser un outil gratuit pour connaître votre numéro de vignette Crit’Air, et ainsi vérifier vos possibilités de circulation avant achat d’un véhicule d’occasion. Le numéro de vignette Crit’Air est calculée en fonction du type de carburant utilisé, du type du véhicule concerné et de la norme EURO, inscrite sur son certificat d’immatriculation.

Un dispositif national au service de l’environnement

Le développement des Zones À Faibles Émissions et des vignettes Crit’Air dans les grandes villes françaises répond à un objectif éminemment écologique, mais aussi, en prolongement, de santé publique. En effet, le trafic routier est une source importante de pollution atmosphérique, surtout dans les grandes agglomérations, qui a un impact néfaste sur la santé des populations. Le certificat qualité de l’air Crit’Air, en limitant l’utilisation des véhicules les plus polluants, a vocation à favoriser l’utilisation des véhicules les moins polluants et ainsi à réduire la pollution atmosphérique et ses impacts sanitaires.

Lire aussi  Les étudiants sont souvent confrontés au choix de l'assurance logement lorsqu'ils partent étudier à l'étranger.

Partager :

Twitter
Telegram
WhatsApp

Plus d'actualité