Focus : assurance et trottinette électrique

Trottinette électrique : quelle assurance choisir

Aujourd’hui, le marché de la trottinette électrique est en pleine expansion. C’est un moyen de transport qui permet d’aller plus vite qu’à pieds et qui offre une alternative intéressante aux transports en commun.

Il existe des modèles pour tous les usages, du simple déplacement au transport de personnes. On peut aussi bien s’en servir pour aller au travail que pour faire ses courses ou se balader. Mais attention, cet objet est encore mal connu et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver parmi tous les modèles disponibles sur le marché. Nous allons voir çà de plus près.

Focus : assurance et trottinette électrique

La trottinette électrique, une nouvelle menace pour les assureurs ?

La trottinette électrique est un nouveau mode de déplacement qui a le vent en poupe depuis plusieurs années. Si ce moyen de transport a autant conquis les jeunes, c’est en raison de son côté pratique et des avantages que celui-ci offre à ses utilisateurs.

La trottinette électrique peut être utilisée par tous. Elle peut être transportée partout et permet d’accéder facilement aux endroits difficiles d’accès pour les piétons (trottoirs). Elle permet également d’aller plus vite qu’avec un vélo ou une voiture et ne pollue pas l’air ! Ce genre de véhicule dispose donc d’un grand succès auprès du public. Cependant, la trottinette électrique représente une réelle menace pour la sécurité routière si elle est conduite sans respecter certaines règles. En effet, il ne faut surtout pas rouler à contresens sur la route ou encore franchir les feux tricolores au risque de recevoir une amende considérable allant jusqu’à 1500€ !

La trottinette électrique, un risque non négligeable pour les assureurs

La trottinette électrique a la cote. Ce moyen de transport pratique ne fait pas que des heureux, puisque certains assureurs refusent d’assurer les utilisateurs. Si vous êtes intéressés par l’achat d’une trottinette électrique, il est donc primordial de bien choisir votre assurance afin d’être sûr que votre contrat sera adapté à ce type d’utilisation. Comme tout nouveau produit, les risques liés à l’utilisation de ces engins sont mal connus par les assurances qui y voient un danger potentiel pour leur clientèle. Certains assureurs considèrent les utilisations sportives ou professionnelles comme inadaptées aux usages récréatifs des utilisateurs et refusent ainsi toute couverture pour une trottinette quelle qu’elle soit.

Pourquoi l’assurance trottinette électrique est-elle si chère ?

Pourquoi l’assurance trottinette électrique est-elle si chère ? Aujourd’hui, les trottinettes électriques sont de plus en plus utilisées en ville. Ces engins connaissent un succès grandissant et beaucoup d’usagers n’hésitent pas à rouler avec par mauvais temps. Si vous êtes tenté par ce type de transport, sachez qu’il existe des assurances spécialement dédiées à ces engins : elles couvrent tout type d’accident responsable ou non.

Les assureurs estiment que ce genre de véhicule présente moins de risques que la voiture ou le scooter pour lesquels on privilégie généralement une assurance au tiers (responsabilité civile). En effet, il y a peu d’accidents impliquant des trottinettes électriques. Cependant, il ne faut pas se faire pièger : ces petites machines rapides et très maniables présentent un risque inhérent à leur utilisation sur route ouverte.

Lire aussi  La souscription d’une assurance est-elle importante pour un étudiant ?

Le règlement du Code de la route impose aux usagers qui empruntent des zones urbaines réservée exclusivement aux transports collectifs une obligation de prudence particulière (Article R412-6). Même si le conducteur respecte les limites imposée par la loi et qu’il ne commet pas d’infractions graves telles que des excès de vitesse excessifs ou un port du casque obligatoire, il reste possible qu’une indemnité soit versée au propriétaire car son modèle est considérablement vulnérable comparé à une voiture classique.

La protection juridique :

  • Elle permet aux usagers français dont l’engin tombe en panne pendant son usage privé sur un chemin rural privé

La trottinette électrique, un enjeu majeur pour les assureurs

La trottinette électrique a le vent en poupe depuis quelques années, notamment à Paris.

La raison ? Le prix des transports doux est moins élevé que celui du vélo ou de la voiture.

Les coûts d’assurance ne sont pas les seuls à être revus à la baisse : les compagnies proposent également un tarif réduit pour ce nouveau moyen de transport urbain.

Les assureurs doivent-ils s’inquiéter de la trottinette électrique ?

La trottinette électrique, qu’elle soit utilisée par les enfants ou par les adultes, est un moyen de transport qui se démocratise.

Le nombre de personnes circulant sur ces engins ne cesse d’augmenter et le gouvernement souhaite la limiter pour réduire l’impact des accidents. Sont-elles réellement dangereuses?

La trottinette électrique, un challenge pour les assureurs

Les assureurs sont-ils prêts à assurer la trottinette électrique ?

La trottinette électrique est une solution de transport personnel qui connaît un succès grandissant. Plus simple à utiliser qu’une bicyclette et plus rapide qu’un scooter, elle permet de se déplacer rapidement dans les villes sans efforts physiques. Mais pour garantir sa sécurité, il faut avoir le bon équipement en cas d’accident…

Le marché des trottinettes semble ne pas vouloir ralentir malgré son explosion ces dernières années. Selon les chiffres du site internet spécialisé Troty, il y aurait actuellement 200 000 utilisateurs quotidiens en France dont 20% dans Paris.

Mais alors que l’engouement des français pour ce nouveau mode de transport est indéniable, les assureurs restent perplexes face au phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur.

En effet, si cette activité est considérée comme un loisir par certains experts (cela peut aller jusqu’à être exclu du champ couvert par le contrat responsabilité civile), pour la majorité des compagnies d’assurance ainsi que la FUB (Federation of United Bike) et l’UFC Que Choisir, elle reste un moyen de locomotion motorisé.

  • « Il existe une confusion entre le statut du conducteur et celui de l’utilisation », explique Christophe Rousseau directeur général du groupe Solly Azar.
  • Assurer sa trottinette électrique, un enjeu majeur

    L’assurance d’une trottinette électrique est obligatoire, surtout si vous l’utilisez régulièrement.

    Lire aussi  S'assurer de bien connaître son scooter 125

    Il existe des offres pour plusieurs types de modèles : la plupart exigent une assurance moto ou encore une assurance scooter. Découvrez ci-dessous les points à prendre en compte pour choisir le type d’assurance qui convient à votre trottinette électrique et aux utilisations que vous allez en faire.

    • Type de modèle
    • Utilisation du dispositif
    • Puissance du moteur
    • Type de modèle
    • Il est capital de savoir quel type de trottinette choisir afin d’avoir la meilleure protection possible lorsque vous êtes conducteur, il faut distinguer les différents types selon leur mode de déplacement et leur usage :
      Les trottinettes électriques: celles-ci sont généralement conçues comme un jouet destiné à un usage ponctuel (environ 15 km par jour) car elles n’offrent pas suffisamment d’autonomie et ne sont pas toujours homologuées route ;
      Les scooters électriques: ce sont des motos (dites aussi « cyclomoteurs ») au sens strict du terme, motorisés par un moteur thermique 2 temps ou 4 temps, dont la puissance peut atteindre 45 kW en version libre circulation (permis A2), 50 kW pour les versions bridables (permis A).

      Le scooter électrique peut alors rouler sans limitation sur toutes les routes publiques hors agglomération.

    </ul

    Trottinette électrique : les assureurs doivent-ils s’inquiéter ?

    La trottinette électrique est un moyen de transport qui fait de plus en plus parler de lui.

    Il s’agit d’un engin à roulettes motorisé, qui se déplace grâce à une batterie intégrée.

    La trottinette électrique est pratique et peut se conduire aussi bien en ville que sur des chemins de terre ou des routes goudronnées.

    Les assureurs sont pour l’instant encore très réticents à ce type d’engin, même si la tendance semble être au changement. En France, les assureurs n’ont pas encore officiellement communiqué sur le sujet. Certains refusent tout simplement les clients disposant d’une trottinette électrique comme mode de transport principal. Dans certains cas, ce type d’assurance ne couvre que les accidents corporels du conducteur et non la perte du véhicule ou son vol pendant le trajet quotidien domicile-travail. Nous avons donc posé la question aux assurances : accepteraient-elles les clients possesseurs d’une trottinette ? Assurances auto : quelle prise en charge pour ma trottinette ? – Trottinette Vous faites partie des heureux propriétaires d’une trottinette électronique (ou gyropode) ? Très bonne nouvelle ! En effet, cela signifie que vous êtes couvert par votre assurance habitation pour ce moyen de transport! Et oui ! L’utilisation de votre « bolide » personnel peut être totalement exclue du champ contractuel si et seulement si elle reste occasionnelle et limitée à certaines zones bien définies. »Les garanties responsabilités civile » s’appliquent automatiquement au propriétaire du véhicule concernant sa responsabilité vis-à-vis des tiers », explique Maël Bernier, porte-parole chez Eurofil (groupe MAAF). Par contre, il faut savoir qu' »il serait possible pour un utilisateur professionnel qui emprunte son scooter/sa voiture personnelle au bureau pour faire des livraisons par exemple dans le cadre de son travail » que les « garanties essentielles » liées à cet usage soient activ

    La trottinette électrique est devenue un moyen de transport urbain très utilisé. C’est donc un objet qui peut être assuré. Par contre, il faut vérifier que l’assurance couvre bien la trottinette électrique.

    Partager :

    Twitter
    Telegram
    WhatsApp

    Plus d'actualité