Qu’est-ce qu’une assurance emprunteur et quelles sont ses garanties ?

4.4/5 - (124 votes)

Le milieu des assurances est un milieu souvent décrit comme complexe, car très vaste. En effet, il existe de très nombreuses assurances, chacune pouvant se spécialiser dans un milieu bien particulier. On peut notamment penser à l’assurance emprunteur, une assurance pour le moins spécifique et que l’on peut être amené à rencontrer à tout moment. Si son nom peut paraître complexe, il permet au contraire d’en comprendre facilement le fonctionnement une fois décrit.

En effet, une telle assurance est une garantie qui offre de prendre en charge l’entièreté, ou juste une partie, des échéances d’un remboursement comme d’un capital restant dû d’un crédit. Une prise en charge qui n’est active qui si certains événements ont lieu, des événements qui empêchent l’emprunteur de rembourser son emprunt. Une telle assurance permet donc de rassurer les deux parties lors d’un emprunt. Bien sûr, cette assurance, comme n’importe quelle assurance, propose diverses garanties. Garanties que nous allons aborder ci-dessous.

Quelles sont les conditions pour souscrire à une assurance emprunteur ?

Les différentes garanties de l’assurance emprunteur concernent généralement des événements comme le décès, une perte plus ou moins grande d’autonomie, une invalidité permanente ou encore une perte d’emploi. Il existe d’autres événements pris en compte par une telle assurance, mais cela dépend évidemment du contrat. Toutefois, pour en bénéficier, un questionnaire de santé rempli, ou une déclaration de santé, sont attendus.

En effet, et sans surprise, votre état de santé va influencer à la fois sur le coût d’une telle assurance, mais aussi sur sa prise en charge. Meilleure est votre santé et plus une telle assurance est permissive. Il est d’ailleurs important de noter qu’une santé trop mauvaise peut entraîner un refus de la part de l’organisme d’assurance. Néanmoins, depuis le 1er juin 2022, un assureur ne peut plus exiger la moindre information concernant votre état de santé si deux conditions sont remplies :

  • l’échéance de remboursement du crédit contracté doit avoir lieu avant votre soixantième anniversaire ;
  • votre part assurée ne dépasse pas les 200 000 euros.
Lire aussi  Les tentes pop up : la solution idéale pour vos événements en entreprise

Maintenant que nous nous sommes intéressés à quelques éléments entourant les conditions de souscriptions, nous pouvant nous pencher sur les différentes garanties de ces mêmes assurances.

Les différentes garanties d’une assurance emprunteur

Une assurance emprunteur prend en considération beaucoup d’éléments pour prendre en charge le remboursement des échéances prévues dans le contrat. Ces éléments sont variés et peuvent concerner :

  • le décès : sans doute l’un des éléments les plus importants, les plus souvent présents, mais aussi les plus clairs. En effet, dans le cas d’un décès, l’assureur rembourse au prêteur le capital restant dû ;
  • une perte totale, et définitive, d’autonomie : dans le cas où l’assuré se retrouve dans un état tel qu’il ne peut plus effectuer ce qui est considéré comme les actes ordinaires de la vie, l’assurance rembourse au prêteur l’ensemble du capital dû. Juste à titre de précision, les actes ordinaires de la vie concernent le fait de manger, de se nourrir, de se laver et tout ce qui concerne les déplacements. Si ces actes sont impossibles sans l’assistance d’une tierce personne, alors l’assurance emprunteur procède à un remboursement complet ;
  • une invalidité totale ou partielle : si les actes ordinaires ne sont pas nécessairement impossibles à effectuer, une activité professionnelle demeure quant à elle inenvisageable. Cela implique donc une incapacité d’obtenir un quelconque revenu via l’activité exercée au moment du sinistre, ou de n’importe quelle activité professionnelle. Les indemnités qui sont versées dans une telle situation vont évidemment dépendre à la fois du contrat et du degré d’invalidité. En effet, certains contrats proposent une indemnité plus ou moins importante selon les garanties souscrites. Les échéances sont alors partiellement, ou complètement prises en charge ;
  • une incapacité temporaire : dans le cas présent, on s’intéresse davantage à la maladie ou à un éventuel accident. De ce fait, l’incapacité de travailler, et donc d’obtenir un revenu, est temporaire. Ici encore, l’indemnité va dépendre du contrat, mais aussi de nombreux éléments comme de la durée du prêt, du délai de la franchise ainsi que d’un éventuel plafonnement des prestations. Par ailleurs, toutes les incapacités ne sont nécessairement couvertes, certaines peuvent faire l’objet d’un supplément ou être exclues, comme les incapacités psychiatriques ;
  • la garantie en cas de perte d’emploi : si la perte d’emploi implique une perte de revenu, elle n’implique pas une incapacité quelconque. De ce fait, cette garantie est très souvent facultative, mais pas moins intéressante. En effet, lors de la perception d’une indemnité chômage, elle permet un report d’échéances à la fin de la période de chômage, un versement forfaitaire ou un paiement de mensualités échues. Cette garantie est sans doute celle qui varie le plus d’un contrat à l’autre, pour peu qu’elle soit présente. Si elle vous intéresse, il est important de se pencher sur son cas pour bien en comprendre la portée.
Lire aussi  Comment relativiser : 5 astuces pour garder la sérénité au quotidien

Ainsi, et comme vous pouvez le constater, une assurance emprunteur peut couvrir de nombreux aspects aussi divers que variés. Si cette même assurance peut représenter un coût plus ou moins important, elle peut aussi offrir une tranquillité d’esprit des plus appréciables.

 

Partager :

Twitter
Telegram
WhatsApp

Plus d'actualité