Quel est le bon moment pour se former en bourse ?

Afin de vous garantir la quiétude d’une retraite bien préparée, il est indispensable d’investir une partie de vos revenus dans des capitaux fiables. Selon plusieurs experts, la bourse demeure l’une des options les plus sûres pour ce qui est de la réalisation d’investissements couronnés de succès. 

Plusieurs paramètres entrent en compte dans le profit que vous pourrez réaliser en décidant d’investir en bourse. Au nombre de ceux-ci, figure le moment auquel vous avez effectué les placements. Découvrez donc quelques astuces infaillibles pour savoir quand se former en bourse pour maximiser les gains potentiels. 

Anticiper les reprises : les États-Unis avant l’Europe ?


En termes d’investissement aux US, des opportunités peuvent exister, car les États-Unis sont l’un des pays où les marchés boursiers sont les plus développés. De ce fait, le calendrier de la bourse américain est un élément-clé pour effectuer des placements fructueux sur le marché boursier mondial. 

Malgré les nombreuses incertitudes qui demeurent, il est évident que le marché américain a un, voire plusieurs coups d’avance sur le marché boursier européen. Cela s’explique fondamentalement par le fait que la majorité des sociétés aux actions les plus cotées en bourse ont leur siège social aux États-Unis. 

En raison de ce constat, il est généralement conseillé aux investisseurs européens de garder un œil attentif sur les fluctuations du marché boursier des États-Unis. Ils peuvent en tirer plusieurs avantages notables tels que la prédiction plus ou moins exacte des moments de reprises. 

Lire aussi  Guide du site web immobilier tout ce que vous devez savoir

Ainsi, pour mieux gérer leur portefeuille d’actions, les investisseurs européens peuvent suivre régulièrement le cours des actions aux États-Unis. Cela leur permettra de savoir identifier les moments propices pour faire certains placements.

Les crises boursières offrent des opportunités


Pour plusieurs spécialistes de la bourse, choisir le mauvais moment pour investir sur le marché boursier est l’une des pires erreurs que vous pouvez faire. Les marchés boursiers sur lesquels les actions publiques sont négociées ne sont pas toujours stables et connaissent de temps en temps des périodes de crise. 

Au cours de ces périodes, il est assez courant que la baisse significative des marchés financiers soit perçue comme un moment propice à l’investissement. En suivant les conseils et directives de lesformationstrading, il est possible de faire un bénéfice conséquent en entrant sur le marché à ce moment-là.

Qui dit crise, dit forcément reprise dans la majorité des cas. Ainsi, dans ce genre d’investissement en période de crise la patience et la prudence doivent être de mise. Pour ne pas être déçu en plaçant un fond que vous espérez retirer sur le court ou le moyen terme, il est nécessaire de faire preuve d’ingéniosité. 

Lorsqu’il s’agit de crise, il faut penser à fixer un horizon d’investissement assez éloigné pour parer à toutes les éventualités. Lors du choix des actions sur lesquelles miser (stock picking), prêtez attention à tous les détails relatifs aux sociétés et aux types d’actions proposées. 

Assurez-vous dans un premier temps que les actions sont en baisse suite à un évènement qui a injustement tourné en la défaveur de la société. Dans le cas contraire, vérifiez au moins que la société fait partie de celles qui savent tirer parti des périodes de récession en les mettant à leur avantage.

Lire aussi  Carte electron : pourquoi la choisir ?

Si l’une des deux conditions est remplie, les actions que vous pourrez acquérir seront beaucoup plus sûres de connaitre un regain de valeur tôt ou tard. 

L’inflation dilue l’épargne, les investissements non

La hausse durable des prix d’achat des pays à travers l’inflation est l’un des facteurs principaux de la dégradation progressive du pouvoir d’achat. Elle touche principalement les ressources dormantes (c’est-à-dire l’épargne) qui sont progressivement diluées.

Les effets négatifs de l’inflation sur l’épargne sont de plusieurs ordres. En premier lieu, la réelle valeur des rendements financiers baisse au fur et à mesure que les prix enflent. La première conséquence de cet état de choses est la réduction du pouvoir d’épargne des ménages. 

Ensuite, la hausse du taux d’inflation impacte directement le coût du crédit qui est également renchéri en limitant la capacité d’emprunter. Pour ne pas laisser ce désagrément peser sur vous, la meilleure solution demeure l’investissement. 

Lorsqu’elle est modérée, l’inflation est un atout à exploiter, car elle crée un certain équilibre entre les niveaux d’investissement et d’épargne. En plus d’apporter une certaine sécurité aux fonds dormants exploités, investir sur le marché peut permettre des gains non négligeables.

Partager :

Twitter
Telegram
WhatsApp

Plus d'actualité