Prêt immobilier : les critères qui influencent le taux

Rate this post

Le prêt immobilier est l’un des principaux moyens pour acquérir un bien immobilier. Ainsi, il est important de comprendre les facteurs qui affectent le taux d’intérêt applicable à un prêt immobilier. Dans cet article, nous allons examiner en détail les différents critères qui influencent le taux de prêt immobilier et comment ils peuvent affecter le coût total du prêt. Nous allons également expliquer comment les emprunteurs peuvent optimiser leurs chances d’obtenir un prêt à un taux avantageux. Enfin, nous expliquerons les différentes stratégies pour obtenir le meilleur taux de prêt immobilier et comment les emprunteurs peuvent en tirer le maximum de bénéfices.

Le crédit bancaire est une méthode fréquemment utilisée pour financer des projets immobiliers. Les particuliers, à la recherche d’un crédit immobilier, s’intéressent généralement aux taux d’intérêt appliqués. Ceux-ci peuvent cependant être influencés par plusieurs facteurs qui n’ont pas toujours un lien avec l’organisme prêteur. Quels sont donc les critères qui jouent un rôle dans le taux de prêt immobilier ?

L’influence de la politique monétaire de la BCE sur les taux d’intérêt des crédits immobiliers

Peu de personnes sont au courant, mais le taux d’intérêt des prêts immobiliers est étroitement lié à la politique monétaire de la BCE. La Banque Centrale Européenne a pour mission d’émettre la monnaie et de diriger sa politique dans la zone euro. Pour ce faire, elle établit chaque jour un taux directeur à partir duquel elle alimente les banques européennes. En fait, ce taux principal permet à la BCE de se refinancer elle-même.

En empruntant des fonds à la banque centrale au taux directeur, les prêteurs peuvent se procurer des fonds. Ces prêts à court terme leur permettent de fournir des prêts immobiliers aux particuliers. Les banques doivent générer des profits, c’est pourquoi elles fixent leurs propres taux en fonction du taux de la BCE. Ainsi, lorsque le taux directeur augmente, les établissements bancaires actualisent automatiquement leurs taux pour conserver leur marge. Par contre, une baisse du taux de refinancement entraîne une baisse des taux immobiliers pratiqués par les prêteurs.

Lire aussi  Comment fabriquer de l'eau distillée facilement ?

Pour aller plus loin, notons que le taux directeur de la BCE est modulé en fonction du niveau de croissance économique. Lorsque l’inflation menace la zone monétaire de l’euro, la BCE a tendance à hausser son taux de refinancement. Les agents économiques observeront donc une hausse des taux des crédits immobiliers. Cependant, en cas de récession économique, le scénario inverse est constaté. Afin de relancer l’activité économique, la banque centrale réduira ses taux directeurs. En conséquence, les taux des prêts immobiliers des banques commerciales diminueront.

Influence des taux d'intérêt des prêts immobiliers

Évolution des taux de l’OAT créé par la France sur 10 ans

L’Obligation Assimilable du Trésor (OAT) est la référence qui détermine les taux fixes des prêts immobiliers. Il s’agit d’un titre d’emprunt commercialisé depuis 1985, et émis par l’État français. Sa durée de vie va de 2 à 50 ans. Les banques prêtent à l’État à un taux correspondant à l’OAT ; les particuliers bénéficient en général de tarifs plus élevés pour couvrir leurs bénéfices.

Les prêteurs réajustent le taux de leurs crédits immobiliers sur le taux de l’OAT à 10 ans. Si le taux de l’OAT augmente, les taux des crédits immobiliers augmentent également. À l’inverse, une baisse du taux de l’OAT entraîne une baisse des taux de prêt immobilier.

À noter qu’en dehors du taux d’intérêt, d’autres points sont pris en compte dans un prêt immobilier. Il est donc conseillé de comparer plusieurs simulations de crédits immobiliers pour bien réaliser votre projet. Divers simulateurs en ligne peuvent vous aider à estimer votre capacité d’emprunt, le montant de vos mensualités, les frais de notaire, votre taux d’endettement…

Influence de l’Euribor sur le prêt immobilier

L’Euribor ou « Euro interbank offered rate » est le taux moyen auquel les banques européennes se prêtent de l’argent entre elles. Ce taux de référence monétaire dans la zone euro a une influence directe sur les taux des prêts immobiliers. Les établissements financiers ajoutent en effet leur marge bénéficiaire pour déterminer le taux à appliquer au prêt immobilier. Le risque encouru par la banque est également pris en compte pour l’établissement de ce taux. L’Euribor peut être annuel ou à 3 mois. Le taux d’usure est un autre facteur à prendre en considération. Il s’agit du taux maximum légal applicable à un crédit immobilier et est calculé par la Banque de France. Il est communiqué chaque trimestre.

Lire aussi  Comment obtenir un modèle de certificat d'hérédité gratuit : Guide pratique pour les héritiers

Les points à prendre en compte par la banque prêteuse

En dehors des interventions de la Banque Centrale, de l’État et du marché interbancaire, certains facteurs relèvent de l’établissement financier. Une des variables principales est la marge bénéficiaire de la banque. Celle-ci représente le taux du prêt qui permet à l’entreprise d’atteindre ses objectifs de rentabilité. Les organismes bancaires réduisent leurs intérêts pour obtenir de la clientèle ciblée. Par exemple, pour les personnes qui sont à l’achat pour la première fois, les taux seront bas. Si la cible est des personnes âgées, ils seront plus élevés.

Un autre point à considérer est la localisation du bien immobilier qui fait l’objet du prêt. En effet, si le bien se trouve dans une région où de nombreux établissements bancaires s’affrontent, le taux sera plus avantageux. De même, si le marché immobilier est peu fréquenté, les établissements financiers chercheront à attirer la clientèle par des taux avantageux.

C’est pourquoi avant de s’engager dans l’immobilier, il est recommandé de bien étudier le marché. Les banques réduisent leur taux pour attirer les acheteurs.

profil emprunteur crédit immobilier

Fiche descriptive d’emprunteur

Lorsque vous faites une demande de crédit immobilier, votre prêteur évalue votre profil pour fixer le taux à appliquer. Ainsi, la banque réalise une analyse de votre historique financier, de vos habitudes de dépenses, et de l’état de vos comptes, ce qui se désigne sous le terme de «scoring». De plus, le prêteur prend en compte votre emploi, ainsi que les documents qui l’attestent (fiches de salaire, relevés bancaires, contrat de travail, etc.). L’âge, la santé et le niveau de vie par rapport aux revenus sont également des éléments qui sont pris en compte. Enfin, l’apport personnel joue également un rôle important dans le taux d’intérêt, si cet apport est conséquent, vous pouvez obtenir le meilleur taux.

CatégorieIMMOBILIER

Quelle est la durée et le montant du prêt immobilier qui influe sur le taux ?

Réponse :

La durée et le montant du prêt immobilier ont une influence directe sur le taux proposé. Plus le montant et la durée du prêt sont importants, plus le taux proposé sera élevé.

Quels sont les autres critères qui impactent le taux d’un prêt immobilier ?

Réponse :

Les autres critères qui influencent le taux d’un prêt immobilier sont le profil de l’emprunteur (âge, salaire, situation professionnelle, etc.), la nature du bien (ancien ou neuf), l’apport personnel et le type de taux (fixe ou variable).

Partager :

Twitter
Telegram
WhatsApp

Plus d'actualité