12 % des Français détiennent des crypto-actifs en 2024

12 % des Français détiennent des crypto-actifs en 2024

Rate this post

Début 2024, 6,5 millions de Français détiennent des actifs crypto, ce qui représente 12 % de la population. En 2023, seuls 9,4 % en détenaient, ce qui représente une hausse de 28 % sur un an. Les crypto-actifs dont il est question englobent les crypto-monnaies et les NFTs.

Les crypto-monnaies confirment ainsi leur place de second investissement le plus populaire dans le pays, après l’immobilier.

Crypto-actifs, un investissement de plus en plus attractif dans l’Hexagone

On retrouve l’investissement français dans toutes les catégories de crypto-monnaies. Pour faire des profits importants sur le court terme, plusieurs investisseurs choisissent les cryptos qui vont exploser. Il s’agit de jetons qui viennent d’être lancés pour la plupart, mais qui ont un énorme potentiel financier. Très souvent, ces cryptos sont encore en prévente. Leur grande valeur vient alors du fait qu’ils n’aient pas encore révélé leur véritable potentiel sur le marché. La preuve, certains voient leur valeur être multipliée par 1 000 après le lancement sur la bourse.

L’investisseur français recherche de plus en plus ce type d’opportunité. Il faut dire que l’immobilier reste un investissement très sûr. Cependant, pour faire des profits importants, il faut attendre un certain temps. C’est tout le contraire sur le marché des crypto-monnaies. Le prix du Bitcoin a par exemple été multiplié par plus d’un million en 10 ans seulement. Autrement dit, si vous aviez investi 10 € dans des pièces BTC en 2014, votre portefeuille aurait une valeur d’un million d’euros aujourd’hui. Aucun actif financier n’est aussi performant.

Lire aussi  Tout savoir sur le bordereau de situation fiscale

9,4 % de détenteurs en 2023 contre 12 % en 2024

Une étude commandée par l’Association pour le Développement des Actifs Numériques ou Adan en collaboration avec KPMG en France révèle que début 2024, 12 % de la population française détient des actifs crypto : crypto-monnaies dont des stablecoins et les NFTs. Ceci représente une progression de 28 % par rapport aux 9,4 % de 2023. La croissance dans l’adoption des crypto-monnaies en France se confirme puisqu’en 2022, seul 8 % en détenaient.

L’étude nous apprend également que 15 % des personnes interrogées disent avoir déjà détenu des cryptos et 23 % annoncent leur intention d’en acquérir à l’avenir. Les jeunes âgés de 18 et 35 ans sont les plus touchés par cette adoption. 57 % d’entre eux disent avoir déjà détenu des cryptos, contre 50% il y a un an. Dans la tranche d’âge 18-24 ans, la progression est encore plus nette puisqu’elle compte 24 % de détenteurs, contre 12% seulement en 2023.

Les cryptos sont connus pour être des actifs très risqués. Les français le savent, c’est pourquoi la majorité des investisseurs, soit 54 % y mettent moins de 10 % de leur épargne. D’ailleurs, pour ceux-là, les cryptos ne sont qu’un complément à d’autres investissements plus communs tels que les actions.

En Europe, la Hollande reste le pays où on retrouve le plus grand nombre d’investisseurs crypto avec 17 % de détenteurs. Le Royaume-Uni arrive en seconde position avec 16 %. L’Allemagne avec ses 12 % est à égalité avec la France. L’Italie ferme le top 5 avec 11 %.

Une industrie Web3 qui gagner du terrain

Il n’y a pas que les crypto-monnaies qui sont en croissance. L’importance du Web et l’utilisation de la technologie Blockchain sont de plus en plus visibles. 73 % des responsables d’entreprises du Web3 comptent lever des fonds. En outre, 85,7 % des répondants prédisent une relance dans les embauches cette année.

Lire aussi  Comment convertir 1h30 en minutes : tout ce que vous devez savoir

On note cependant que de toutes les entreprises Web3 de France, seules 2,1 sont des grandes entreprises. 6,2 % des ETI, 22,9 % des PME et 68,8 % des TPE. Deux faits marquant à retenir concernant ces entreprises : 45 % fournissent leurs services à l’étranger et 31,2 % disent réaliser un chiffre d’affaires de plus de 2 millions d’euros. Elles peuvent donc survivre aux crises qui menacent très souvent l’industrie crypto.

Les institutions financières pourraient jouer un grand rôle dans l’adoption de la Blockchain en France en proposant plus de services liés. Ils pourraient déjà commencer par satisfaire les 23 % de Français qui préféreraient acquérir des cryptos auprès d’intermédiaires bancaires traditionnels. Pour le moment, les plateformes privilégiées par les investisseurs sont : Binance, Crypto.com, Coinbase, Revolut et Lydia.

L’étude a été menée par l’institut de sondage IPSOS sur plus de 2001 répondants français âgés d’au moins 18 ans. 51 entreprises exerçant une ou plusieurs activités Web3 dans l’Hexagone ont également participé à l’étude.

Partager :

Twitter
Telegram
WhatsApp

Plus d'actualité